Accueil | Blog | Révéler son leadership pour stimuler son épanouissement personnel

Révéler son leadership pour stimuler son épanouissement personnel

leadership et épanouissement personnel

« Leadership is a choice, not a position”, Stephen Covey

“Le leadership est un choix, pas une fonction”. Cette citation de Stephen Covey, auteur du best-seller Les 7 Habitudes des Gens Efficaces (un super résumé ici) est selon moi géniale car en réalité elle s’adresse à tout le monde. Que l’on soit chef d’entreprise, salarié ou parent au foyer, le leadership s’incarne quel que soit notre job. Okay, mais après ? A quoi ça sert d’avoir du leadership si je suis à la maison ou que je ne dirige pas d’équipe me direz-vous ? Révéler ou renforcer son leadership, tout simplement, cela va donner du sens à sa vie, et ainsi stimuler son épanouissement personnel. Ce n’est pas rien non ?!

Le leadership c’est quoi ?

Les définitions que l’on trouve sur le leadership sont généralement plutôt pauvre, surtout en français où nous n’avons pas de terme pour désigner cette compétence. Compétence. Si l’on peut avoir plus de facilités à l’acquérir selon le bagage avec lequel on est né, comme toute compétence cela reste malgré tout quelque chose qui s’apprend, et se renforce avec la pratique.

Mais déjà faut-il savoir de quoi il s’agit. Le Larousse définit très approximativement le leadership comme « la fonction du leader », ou encore une « position dominante ». Cette définition ne saurait être plus inexacte puisque :

  • Le leadership n’est pas une fonction
  • Nous verrons à quel point le leader n’est absolument pas dans le rapport de force dominant/dominé, bien au contraire.

Donc je suis allée chercher à la source dans les dictionnaires anglais ce que ce terme recouvre comme significations. Et voici les trois caractéristiques qui rendent le leadership si spécial :

#1 Le leadership désigne déjà cette qualité de mener d’autres personnes, pas par l’autoritarisme ou la coercition. Cette attitude relèverait plutôt du fait de gérer ou diriger des personnes par le seul fait du rapport hiérarchique.

Dans le cas du leadership, il s’agit d’inspirer un groupe à passer à l’action et/ou modifier son état d’esprit ou son comportement car il partagera les valeurs et la vision de cette personne inspirante. Ainsi les personnes qui suivent le leader le font spontanément ! Pas de carotte, pas de bâton.

Donc déjà cela présuppose que celui ou celle qui fait preuve de leadership ait travaillé sur sa vision et ses valeurs, avant de pouvoir la partager.

#2 Ensuite toujours dans la définition anglais de leadership, on retrouve la capacité à gérer et mener à bien un projet. Il n’est absolument pas précisé quel type de projet, cela peut être professionnel, personnel, associatif… « peut-importe » 😉

On retiendra surtout la mise en action et l’aboutissement du projet.

#3 Et pour ce faire, cette mise en action et cet aboutissement sont rendus possibles par cette capacité à donner une direction. Ce n’est pas tout d’être capable d’agir et de cocher les cases d’objectifs ; encore faut-il que cela fasse sens et soit au service de la Vision.

Ainsi être capable de faire des va-et-vient entre la grande image vers où tendre (la vision), et les actions qui permettent de s’en rapprocher (les objectifs).

|| Aller plus loin : Kai-Zen, des petits pas pour une plus grande confiance en soi ||

La raison pour laquelle le leadership me passionne, c’est qu’il incite à voir au-delà de soi-même. Je citerai Covey de nouveau: “Leadership is affirming people’s worth and potential so clearly that they are inspired to see it in themselves.”

Le leadership c’est affirmer la valeur et le potentiel des gens si clairement qu’ils sont inspirés à les voir en eux-mêmes.

Je l’avais déjà partagé dans mon article consacré à décrypter si le Coaching est juste une mode ou une tendance de fond. Mais voici encore ma définition du coaching et pourquoi le leadership me tient tant à cœur :

« Je définis le coaching comme le développement du leadership de la personne accompagnée. Pas nécessairement dans le sens de l’entreprise, mais des valeurs et caractéristiques que le leadership représente : avancer mu(e) par son énergie intérieure, son pourquoi, prendre ses responsabilités, se mettre en action ; rayonner, et faire rayonner les autres autour de soi ».

En quoi leadership et épanouissement sont-ils liés ?

Qu’est-ce qu’être épanoui.e veut dire pour vous ? Je vous pose sincèrement la question, et vous laisse un peu de temps pour y réfléchir.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Pour moi, être épanouie, c’est trouver le mode de fonctionnement qui est respectueux de mon être, de mon énergie ; ce qui se manifeste par un leadership naturel qui est bénéfique à la fois pour moi-même, mais aussi pour les personnes avec lesquelles je suis en interaction.

Quand on a la volonté de vivre une vie épanouissante, de s’accomplir, cela nécessite inexorablement de s’être interrogé.e sur la vision que l’on a de ce projet de vie. Sa visualisation. Et quand cette vision devient essentielle, vitale, l’accomplir devient une mission. En effet, elle sera intimement liée à notre identité, à qui nous sommes et pourquoi nous tenons à vivre !

Cela vient réveiller la motivation intrinsèque, celle qui ne dépend pas des facteurs exogènes (la carotte et le bâton). Car on peut être dynamique sans pour autant être motivé.e. «[La motivation] est un processus qui permet de faire des efforts importants pour une activité précise» (Claude Levy-Leboyer, psychologue spécialiste de la motivation en entreprise).

Inscrivez-vous gratuitement au Elle’POWER© Challenge !

Découvrir LPOWER : 3 chapitres + les exercices de coaching OFFERTS !

LPOWER, c’est LE livre qui décrypte avec pragmatisme les méthodes pour vous réapproprier votre énergie et booster votre potentiel de leadership.

Ainsi grâce à sa motivation intrinsèque, le quotidien prend du sens. Il n’est plus question de « tenir » la semaine pour souffler le weekend ; ou de cravacher toute l’année pour vivre quelques jours de congés (et recommencer). C’est tout notre être qui est énergisé de l’intérieur pour réaliser son projet de vie.

Cela ne veut bien évidemment pas dire qu’on n’a plus besoin de weekend ou de vacances.

Vous savez à quel point le fait de se ménager des temps off est une priorité pour justement que le temps au service du travail ou de la famille soit positif et constructif.

La différence est que ces congés ne sont plus de courtes bouffées d’air entre deux asphyxies. Mais parties intégrantes d’une « journey », d’un cheminement.

Et quand on voit les scores des hashtags TGIF (thanks god it’s Friday) avec pas loin de 36 millions d’occurrences sur Instagram, sans compter les millions de déclinaisons ; autant vous dire que vous tenez une sacrée pépite qui peut inspirer plus d’une personne quand vous ne voyez plus le weekend comme la délivrance !

[happiness jar]"Where did you find that? I've been searching for it everwhere" "I created it myself"
Source: Pinterest https://www.pinterest.fr/pin/339318153154259349/?lp=true

Comment je le révèle mon leadership ?

Il se peut qu’à ce stade le principe vous inspire mais que vous vous disiez encore : le leadership ce n’est pas pour moi, je ne suis pas fait.e pour mener, diriger… je ne suis qu’un.e salarié.e, ou middle manager, ou encore parent au foyer, etc… Cela ne me concerne pas. Ce n’est pas moi. Je ne sais pas faire. Etc…

Okay, je vous entends. Mais je vais reprendre la question du dernier article pour remettre en perspective cette croyance :

Quelles hypothèses vous amènent à conclure que le leadership ce n’est pas vous ou pas pour vous ? Sur quoi vous basez-vous ?

Des événements qui vous sont arrivés ? Des jugements que l’on a porté sur vous ? On vous en a jugé incapable ? Comment imaginez-vous un leader ? N’y a-t-il pas d’autres manières d’incarner le leadership ?

Ensuite, au niveau des compétences, de votre capacité à agir en leader, quelles compétences avez-vous qui puissent être mises au service de votre leadership personnel, pour votre propre vie déjà ; et lesquelles pensez-vous devoir acquérir ou renforcer ?

Un leader a des compétences, mais a aussi une manière d’agir comme nous l’avons vu, des comportements : il met en action sa vision et l’incarne lui/elle-même au quotidien. Par exemple, diriez-vous que votre comportement vous est utile, est adapté, pour atteindre vos objectifs ? Avez-vous des idées de la manière de les renforcer ou de les automatiser par exemple ?

Il n’y a pas de protocole tout fait pour devenir un leader du jour au lendemain

Le leadership est une compétence qui se réfléchit, s’apprend, et surtout se vit ! C’est en forgeant que l’on devient forgeron ? Idem pour le leadership 🙂

Une chose est sûre, on peut toutes et tous travailler dessus, seul.e ou accompagné.e. Dans ce dernier cas, cela sera généralement bien plus efficace et impactant, c’est sûr. Ensuite tout dépendra de la place que va revêtir votre épanouissement dans votre vie, et donc celle de votre entourage. Car une chose est bien certaine : si l’on n’est pas épanoui.e, on transmettra forcément ces “ondes” à nos proches, à nos enfants 😉

Alors, convaincu.e ? Prêt.e à révéler le leader qui sommeille en vous pour stimuler votre épanouissement personnel et mener un quotidien qui a du sens ? Je serais très heureuse de vous lire en commentaires !

Vous pouvez aussi prendre Rendez-vous directement avec moi ou encore venir échanger en live sur Instagram 🙂


Inscrivez-vous gratuitement au Elle’POWER© Challenge !

Découvrir LPOWER : 3 chapitres + les exercices de coaching OFFERTS !

LPOWER, c’est LE livre qui décrypte avec pragmatisme les méthodes pour vous réapproprier votre énergie et booster votre potentiel de leadership.

16 commentaires sur “Révéler son leadership pour stimuler son épanouissement personnel”

  1. Je pense en effet que le leadership vient après un développement personnel, ou alignement avec nos valeur. Quand nos actions et nos paroles sont en accord avec nous même, que l’on n’essaye pas d’être quelqu’un d’autre ou d’impressionner les autres, l’autorité vient presque d’elle même. Un leader est un guide. Comme si le groupe faisait naturellement confiance en cette personne qui démontre des actions et valeurs auxquelles le groupe s’identifie. Après, le vrai travail est affectivement de développer ce leadership une fois qu’il est reconnu. Mais inspirer la confiance est la base de tout.

    1. Séverine merci pour ton partage passionnant ! Effectivement le leader n’a pas besoin de faire preuve d’autoritarisme pour asseoir son influence, c’est plutôt l’inverse qui se produit : l’entourage (professionnel ou personnel) chez qui ses valeurs ou sa mission résonneront sera naturellement inspiré et motivé pour prendre cette direction. Cette notion de guide est extrêmement pertinente je n’en avais pas fait mention, merci pour cette contribution à bientôt 🙂

    2. Qu’est-ce que tu entends pas “développer le ladership une fois qu’il est reconnu” ?.
      Cet article est super intéressant, les deux commentaires aussi.
      De plus, pourquoi de ne pas avoir parler d’influenceur ? A cause d’une connotation péjorative venant d’Insta ?
      En tous les cas, le leadership demande des skills d’influence… Et la patatra, on tombe facilement dans le domaine de la manipulation. Ou s’arrête l’influence pour laisser place à la manipulation ?
      Voila les craintes d’une fille qui a du leadership, et qui veut rester discrète… Quand le groupe vous suit, vous avez une sacré responsabilité, que personnellement j’ai du mal à assumer ….
      Voilà pour quelques réflexion de bases sur ce sujet.

      1. Merci Lilie pour ton commentaire et tes questions très pertinentes ! Concernant ta première question je laisserai Séverine te répondre, moi je le comprends ainsi “savoir exercer son leadership une fois qu’on a pris conscience de son existence”.
        Et sinon je ne parle pas d’influenceur à escient. Car si tous les vrais leaders ont de l’influence, touts les influenceurs ne savent pas nécessairement faire preuve de leadership. L’influence selon moi est de faire en sorte que quelqu’un agisse d’une certaine manière. La nuance entre influence et manipulation va résider dans le bien-fondé de la démarché; j’influence quelqu’un s’il adapte un comportement qui lui est bénéfique par sa volonté, je manipule quelqu’un si je biaise son libre-arbitre et que le comportement en question lui est délétère.
        Pour revenir au leadership, il ne s’agit pas tant de “chercher à influencer” que d’exercer son charisme naturellement. Cela va probablement inspirer les personnes à te suivre dans ta démarche, mais l’on peut supposer que ce sont des personnes responsables de leurs actions et de leurs choix non ? 😉 Ainsi au leader revient la responsabilité de ses actions, d’être en alignement entre ce qu’il fait et ce qu’il dit ; à ceux qu’il inspirera (différent d’influencer), leur responsabilité d’avancer ou non dans cette même direction. J’espère que cela t’aura été utile dans tes questionnements sur ton leadership. Et n’hésite pas à m’écrire si tu veux poursuivre cet échange 🙂

        1. Merci pour ta longue réponse, qui me fait réfléchir au sujet sous un angle complètement différent de celui dont j’ai l’habitude…
          Je suis en parfait accord avec toi concernant le libre arbitre. Et intéressant, même très intéressant la différence que tu fais entre influenceur et Leadership, notamment tous les influenceurs ne savent pas faire preuve de leadership. Je vais réfléchir à cette approche, je ne l’avais jamais vu sous cet angle. Je me demande bien pourquoi ?
          En fait, je focalise sur le leadership en entreprise, car la j’ai du lead, et parfois ça me dépasse complètement, car j’ai l’impression que les gens suivent comme des moutons… Et c’est très frustrant d”embarquer des personnes sur un projet juste parce’il passait par la et qu’il avait l’air sympa… D’autant qu’après si il y a un problème, il n’y a plus personne pour aider à résoudre le problème, c’est la débandande, quand ça ne se retourne pas contre toi…

          La question du leadership dans la vie privée est intéressante à considérer. A réfléchir, pour ma part. Car je ne sais pas si j’en ai ou pas…. Même si je suis fortement concernée par le chemin pour arriver à un résultat, si il n’y a pas de résultat, le chemin n’a aucun interêt à être parcouru (ma première pensée : perte de temps). Et oui, je suis “delivery oriented”… Et donc dans la vie privée, la question du leadership pour faire changer les comportement ne m’avait pas effleurée…

          En résumé, merci pour cet instant de réflexion sur un sujet délicat (enfin de mon point de vue).

          1. Je t’en prie Lilie, c’est avec plaisr 😉
            Concernant le leadership en entreprise, beaucoup de personnes sont ravies de n’avoir “qu’à” suivre et à ne pas se prendre la tête. Ok c’est un droit tout à fait légitime, attention en revanche lorsqu’il s’agit de les embarquer dans un projet ou dans une équipe, un minimum d’autonomie et de motivation intrinsèque sont indispensables pour qu’un sujet existe au-delà de son manager ou sponsor. Je lis actuellement Good to Great, et explique hyper bien il est très utile de d’abord choisir ses collaborateurs en fonction de leurs compétences & motivations; et ensuite seulement de réfléchir au projet et comment le mener 😉
            Concerner le fait d’être result-oriented, je vois bien le genre après 10 ans dans la finance en gestion dans des risques je me reconnais pas dans ta description lol. Toutefois je me permets de (te) questionner : combien même le résultat désiré n’est pas obtenu : n’y a-t-il pas des enseignements utiles à retirer du cheminement/de l’expérience que je n’aurais jamais pu apprendre autrement ? Le chemin compte aussi 🙂
            à très bientôt !

  2. Merci pour ton article! C’est vrai que ce concept est assez peu reconnu et décrit en France, donc on manque clairement de définition à son sujet et notre vision en est faussée…

    1. Je t’en prie je suis vraiment heureuse que ce thème t’ait inspiré ! En effet, en France nous avons un peu ce complexe qui nous pousse à minimiser ou à s’excuser de tout ce qui pourrait avoir trait au talent, succès, ou à l’affirmation de soi. Nous avons plein de bon côtés mais le côté très pragmatique et décomplexé de la culture anglo-saxonne vis à vis de la “réussite” est bon à prendre je trouve 🙂

  3. Bonjour, votre article est très intéressant. Pour moi, jusqu’à ce jour, je pensais que le leadership c’était inné. En vous lisant, mon opinion va sans doute changer un peu. Je dis un peu parce qu’il y a des personnes qui sont leadership de manière naturelle. Et peut être que ces personnes ne se rendent même pas compte que ce qu’elles peuvent dégagent comme motivation !
    Merci beaucoup pour votre article

    1. Merci beaucoup pour votre message Giselle ! En effet nous ne sommes pas tous câblés de la même manière, donc faire preuve de leadership sera plus “facile” pour certains que pour d’autres. Mais surtout ce qui importe est de ne pas s’enferme dans une seule définition du leadership ; on visualise très facilement le PDG arrogant de la multinationale; et moins le père au foyer hyper au clair avec ses valeurs, pourquoi il a fait ce choix de vie qui inspire respect auprès de son entourage et voire même d’autres à passer l’acte 😉 Le leadership c’est avant toute chose d’arriver à faire preuve d’alignement entre ses aspirations de vie profonde, et ce que l’on fait au quotidien pour les concrétiser. Et c’est déjà suffisamment rare pour être inspirants :))

  4. hello, merci pour cet article hyper complet et très intéressant. Merci pour cette belle définition du leadership. Il y a des gens qui ont cette capacité à vous donner envie de les suivre à l’autre bout du monde juste parce qu’ils sont inspirants et ça c’est dingue ! J’aimerais un jour devenir ce genre de personne ! J’y travaille…

    Bises
    Fanny W

    1. Fanny ton commentaire me touche beaucoup merci à toi ! Je note tout particulièrement ta manière de connecter le leadership au fait de donner envie, inspirer; c’est exactement ça ! Et ça se travaille, ça s’apprend, et la bonne nouvelle c’est qu’il s’agit avant tout de s’accepter pleinement et d’assumer ses ambitions de vie (thème du prochain article d’ailleurs); ce qui est quand même pas mal pour se rapprocher du bonheur non ?! 🙂

  5. Super article, Farah ! C’est vrai qu’il y a une forte tendance à définir le leadership comme la capacité à fédérer les autres vers l’atteinte d’un objectif commun. Ce qui est juste et essentiel pour créer le monde dans lequel nous voulons vivre en construisant quelque chose de plus grand que soi. Mais, le leadership est aussi la capacité à fédérer toutes les parts de soi, de leur donner une direction, une unité et une densité qui va nous inspirer et inspirer les autres. C’est un devenir permanent et c’est super excitant ! Je suis en plein dans ses questionnements comme tu le sais 😉

    1. J’adore cette magnifique définition que tu donnes au Leadership Amélie, qui reflètent exactement ma vision des choses ! fédérer toutes les parts de soi, les zones de lumière aussi bien que les zones d’ombre, je crois que c’est le pré-requis qui va ensuite naturellement déboucher sur une vision solide, suffisamment rare pour être naturellement inspirante 🙂 Quel plaisir d’avancer sur ces sujets !

Laisser un commentaire